Fonctionnement

Quelque chiffre sur l’eau et le toilette sèche  

  • Une personne consomme 148l d’eau par jour pour son utilisation quotidienne dont (1% eaux boisson, 6% pour les repas et jardin, 24% lavages de la maison, 39 % hygiènes, 30% toilettes)
  • Une chasse d’eau utilise entre 6 et 12 litres est utilisée quatre fois par jour, pour une seule personne. Pour une consommation entre 8700 et 17000l par an et par personne, juste pour les toilettes. 
  • 1 m³ d’eau = 3,92€ ce qui fait une économie de 35€ a 67,15€/ ans, mois la litière 30 à 40€/ans 
  • Ce qui fait une économie de 5 à 27 € par an, mais un énorme bénéfice pour l’environnement et la santé.
Il existe différents types d’eau usée.
  • Eau noire: ce sont les eaux rejetées venant des toilettes est souillé par les excréments, urine et eau de maison.
  • Eau savonneuse=Eau grise: ce sont les eau rejetées, venant des endroits de lavage. 
  • Eau grasse: ce sont des eaux pollué par les hydrocarbures.
  • Eau de vannes = Eau marron: ce sont les eaux, avec les excréments. 
  • Eau jaune: ce sont les eaux, avec urine 
Économie en eau 

Il existe de nombreuses manières d’économiser l’eau, mais avant il serait plus pratique et économique de se créer des stocks d’eau de pluie pour pallier à nos dépenses (nettoyage, évacuation, jardin.)…

Toilette 

  • Utiliser une chasse à deux débits pour une économie de 45 à 60 %.
  • Utiliser une chasse à économie d’eau 3 à 6l. (ancien 16l) 
  • Utiliser un objet pour le placer dans la réserve d’eau des toilettes.
  • Utiliser Eco plaquette pour réduire les litres dans la réserve d’eau.
  • Toilette sèche 
  • Réutiliser l’eau des lavabos ou douche pour les toilettes.

Salle de bain 

  • Pommeau à économie d’eau (Mousser) 40 à 60 % d’économie.
  • Utiliser les douches avec un circuit d’eau a l’infini.

Cuisine

  • Mètre un mitigeur à économie d’eau 

Jardin 

  • Mètre des systèmes de goute à goute, qui remplisse des jarres enterrées 
  • Mètre des réserves d’eau pour récupérer l’eau de pluie 
  • Faire du paillage dans sont potager 

Les filières d’épuration

Il existe deux principales filières d’épuration des eaux usées la première est physico-chimique, qui regroupe les stations traditionnelles, industrielles, agroalimentaires…, elles sont pour la plupart traitées avec des produits chimiques, filtres divers et ont un prix de travaux et d’entretien élevé)

La seconde est une filière biologique, qui regroupe deux filières, une collective et l’autre non collective, les deux filières sont basées sur l’assainissement renouvelable, qui prend en compte les enjeux de la biodiversité, l’aspect écopaysager, la pollution de l’eau, de l’air, des sols et la remise aux normes du cycle naturel de la vie.

Filière physico-chimique

Ce sont des filières d’épuration chimique, qui collecte et traite les déchets d’une collectivité, usine ou entreprise.

  • Station d’épuration des eaux usées 
  • Station d’épuration des eaux usées industriel (chimique et pétrochimique)
  • Station d’épuration des eaux usés agro-alimentaire 
  • Station d’épuration des eaux usés agricole 
  • Station d’épuration des eaux usées avec traces de produits pharmaceutiques et cosmétiques
  • Processeur Omni

Filière d’assainissement biologique 

Les filières d’assainissement biologiques sont classées en deux filières, une collective et l’autre non collective (utilisé pour moins de 20 personnes), les deux filières sont basées sur l’assainissement renouvelable, qui prend en compte les enjeux de la biodiversité, l’aspect écopaysager, la pollution de l’eau, de l’air, des sols et la remise aux normes du cycle naturel de la vie.

Filière d’assainissement biologique à gestion non-collective (ANC)
Filière traditionnelle
  • Fausse sceptique, fausse toute eau ou installation d’égouts sur place (traitement primaire)
  • Puisard ou puis de trempage 
  • Champs de drainage ou d’infiltration sceptique (traitement secondaire)
  • Cavité de dispersion (traitement secondaire)
  • Système de réservoir Imhoff (traitement primaire)
Filière agrée 
  • Mini station d’épuration (traitement primaire)
  • Filtre compact 
  • Pédo-épuration ou géo épuration 
  • Phyto-épuration ou filtration par les plantes 
  • Système Traiselect
  • Toilette a compost (traitement primaire)
  • Composteur individuel
  • Toilette a séparation 
  • Toilette à séparation et assèchement 
  • Latrine à fosse
Filière d’assainissement écologique à gestion collective (Eco-San)
  • Centre d’imprégnation (traitement primaire)
  • Plateformes de compostage ou compostage industriel (traitement primaire)
  • Systèmes de lit bactériens (traitement primaire)
  • Systèmes de boue active (traitement secondaire)
  • Zone humide artificielle, lagunage et marais artificiel ou filtrant (traitement secondaire)
  • Station de phytoépuration 
  • Station de Bio-digestat 
  • Station d’épuration des eaux usées aquacoles 
  • Station d’épuration des eau usées agro-alimentaires 
  • Station d’épuration des eaux usées industrielles 
  • Bassin d’infiltration ou bassin de recharge (sec et en eau)
  • Systèmes Mycoremediation 
  • Station d’épuration par bactérie électroactives 
  • Bassin de détention et de rétention ou Bassin dorage (espaces temporairement inondables)
  • Systèmes bioremédiation
  • Système de bosquets d’épuration 
  • Systèmes de zones tampon boisées 
  • Systèmes lit filtrant ou champs d’épuration 
  • Systèmes de bambouseraies 
  • Systèmes de rhizo-filtration 
  • Photo épuration ??????

Gestion de l’écoulement et du ruissellement des eaux 

  • Tout a l’égout
  • Stockage, filtrage et drainage 
  • Noue (infiltration et transfert)
  • Fossés 
  • Tranchée (drainantes et d’infiltration)
  • Puits perdu ou d’infiltration 
  • Toiture ( à terrasse de stockage ou végétalisée)
  • revêtement perméable 
  • Pavés a joint filtrant 
  • Revêtement terre et sable
  • Revêtement gravier et résine 
  • Dale sur gazon 
  • Béton poreux 
  • Chaussé drainant 
  • Drain et tuile de drainage 

Familles de toilette sèche 

Toilette a compost 

Technique toilette a compost discontinue
  • Model dissocié (NDLR, TLB, toilette a litière bio maîtrisée)
Technique toilette a compost continue 
  • Model compact
  • Model compact avec ventilation passive 
  • Model relié 
  • Model relié avec ventilation (lombric)

Toilette a séparation ( toilette sèche à dérivation d’urine (UDDT)

Technique toilette a séparation gravitaire 
  • Model compact
Technique toilette a séparation à la source (stockée)
  • Model compact
  • Model compact avec ventilation
  • Model compact avec ventilation et chauffage (déshydratation)
Technique toilette a séparation à la source (évacué)
  • Model compact
Technique toilette a séparation gravitaire 
  • Model relié 
Technique toilette a séparation à la source (stockée)
  • Model relié 
Technique toilette a séparation à la source (évacué)
  • Model relié 
  • Model relié avec ventilation (lombric)

Transformation et réutilisation des matières 

Les matières fécales ou urinent après ou avant transformation, peuvent avoir de nombreuses utilisations.

Énergie 

  • La création de chaleur avec le compostage des matières organiques.
  • Récupération de chaleur grâce a sa combustion.
  • La création de gaz dû a la méthanisation des matières dégrader dans un environnement sans oxygènes.
  • Production de larves soldat avec la consommation de ces matières, pour une consommation animale.
  • Production de lombric avec la consommation de ces matières, pour une consommation animale.
  • Utilisation de l’urine pour créer de l’hydrogène, avec une pile à combustible qui réagit a l’échange microbien.

Engrais

  • Récupération et filtration des eaux grises pour la fabrication d’engrais 
  • Récupération des urines pour la fabrication d’engrais
  • Récupérer les boues des stations dépuration pour l’épandage d’engrais 
  • Récupérer les boues des stations de méthanisation pour l’épandage d’engrais 

Resources 

  • Il y a la possibilité de récupérer des métaux précieux dans les boues d’épuration 
  • Il est tout à fait possible de mélanger les excréments jusqu’à 20 % dans l’argile pour en faire des briques de construction.

Médecine 

  • La médecine contemporaine utilise des excréments, pour le traitement de pathologies intestinales à l’aide d’une transplantation fécale 

Les différent paramètre à prendre en conte

Emplacement: Le toilette sèche peut s’installer dans tout type de biens et en n’importe quel endroit pour tout type d’occasion.
Sa facilité d’installation est due ,car il ne doit pas se raccorder ni à l’eau ni à l’évacuation. Il peut donc s’installer en définitive dans les habitations maison, appartement mais aussi en provisoire sur les chantiers, festival ou autre mais il devrait être suivi par des entreprises de réception et nettoyage.
Le composteur quant à lui devra s’installer pas très loin de l’habitation mais aussi dans un endroit protéger des intempéries et du soleil.
Température: Il sera important de garder une température constante entre 55 et 65 degrés pour pouvoir éliminer la plupart des pathogènes.
Il est aussi possible de les irradier avec le soleil et sa température qui détruiront aussi les pathogènes
Chauffage 
Certains systèmes disposent d’un chauffage pour accélérer  la décomposition et la dégradation des pathogènes, mais il n’y a pas vraiment d’utilité car même avec un réservoir, on peut atteindre un stock d’une année et au bout de la fin d’année on l’installera dans un compost où la température peut atteindre 80°C. 
Par contre pour le chauffer sans demander trop d’énergie, il est tout à fait possible de faire passer ses tuyaux d’eau chaude ou son plancher chauffant à côté de la réserve de toilette.
Luminosité :
Électricité
Le toilette en lui-même n’a pas besoin d’électricité, mais il est tout à fait possible d’ajouter des accessoires qui ont besoin d’une énergie.
Éclairage 
Il est conseillé d’utiliser des ampoules à économie d’énergie et d’éclairer par le bas pour ne pas voir le papier toilette au fond du trou.
Alimentation: Pour faire de jolis cacas il est important de respecter une alimentation saine, de faire du sport régulièrement, de faire des exercices de relaxation, de faire des étirement et massage du ventre, d’avoir une bonne position aux toilettes et d’avoir des heures régulières.
Surtout changer sa façon de se soigner 
Humidité: Un taux d’humidité élevée et nécessaire, il doit être de 50% à 60% pour un bon développement des micro-organismes.Le procédé se fait grâce au déchet vert qui dégage de l’humidité.
Le trop plus d’eau va ralentir le processus, qui entrainera de mauvaise odeur.
Aération: Il est conseillé d’utiliser un petit ventilateur de 10 à 15 ouates surmonté d’une cheminée.
Ou utiliser une VMC double flux pour récupérer l’énergie calorifique de la chaleur dans le réservoir.
Oxygènes 
Ce système est dit en aérobie, cela veut dire qu’il a besoin d’air pour faire vivre les différentes bactéries, pour une dégradation sans problème ni odeur.
Si le système est mis en anaérobie alors se créera une mauvaise odeur qui sera due à une fermentation et  méthanisation des différents déchets.
Odeur 
Normalement le toilette sèche ne dégage pas d’odeur, à condition de bien recouvrir les matières de litières pour éviter leurs oxydations au contact de l’aire.
Les selles et les urines peuvent prendre une forte odeur, si son alimentation n’est pas équilibrée avec des excès de viande. qui amplifie la mauvaise odeur.
Il est possible de pallier à ses problèmes en utilisant de nombreuses solutions 
-Litières avec essences de bois avec une forte odeur 
-Ajouter des huiles essentielles dans la litière 
-Ajouter des plantes qui captent les odeurs 
-Ajouter des plantes qui sentes bon 
-Ajouter des parfums fait maison
Lancement: Pour le lancement de son système, il est conseillé de lire la notice d’utilisation du produit. Car il y a des systèmes qui ne demandent pas un démarrage avec de la litière, comme je vais vous l’expliquer.

Pour la première utilisation placer une dizaine de centimètres de litière dans le fond du réceptacle à matière.
Ensuite vous pouvez utiliser le toilette comme d’habitude, mais plus besoin de tirer la chasse.
-Pour la petite commission ajoutée de la litière avant et après chaque passage.
-Pour la grosse commission, placer une bonne poignée de litière après chaque utilisation.
Une fois votre réceptacle de matière rempli, il suffit de l’incorporer à votre composteur avec les matières existantes, tout en le recouvrant par la suite de matière carbonée. 
Respecter le rapport azote/carbone, pour ne pas avoir de mauvaises odeurs, créées par la fermentation anaérobie, mélangées régulièrement le composte.
Pour finir nettoyer votre saut avec un produit biodégradable et une brosse, puis rincer à l’eau claire.

Les matières en dégradation dans le composteur pourront être épandues après un compostage de deux ans.

Dimensionnement:
Mécanisme pour toilette 
Il existe des systèmes mécanisés, mais il est préférable de rester dans la simplicité et de faire en sorte d’avoir des produits qui n’ont pas créé d’énergie grise.


Panneau solaire avec batterie 
Il est fortement recommandé d’installer des panneaux solaires pour pouvoir pallier sa consommation d’énergie, mais le plus important est d’économiser cette énergie.

Les réceptacles des matières 

Pour les sauts utiliser une matière comme le plastique alimentaire ou l’inox qui sera facile à nettoyer et ne tachera pas avec le temps.

Il est déconseillé d’utiliser du plastique classique car il retient les odeurs et se colore avec le temps il est aussi déconseillé d’utiliser de l’acier galvanisé car il s’oxyde au contact de l’urine. 

Il est conseillé d’utiliser un saut de hauteur de 40 cm et de diamètre 26, avec un vitrage pas trop important car par la suite il faudra le transporter.

Pour ceux qui habitent en zones urbains et qui ne disposent pas de composteur, il est tout à fait possible d’utiliser un sac biodégradable qui sera ensuite jeté. pour bio digestat ou centre de compostage ou d’imprégnation????  

  • Seau de 15l 1 à 2 personnes, 3 à 4 jours d’autonomie, 20 à 30 utilisations.
  • Seau de 20l et 25l 3 personnes, 3 à 4 jours d’autonomie, 30 à 40 utilisations. 
  • Seau de 30l 4 personnes, 3 à 4 jours d’autonomie, 40 à 60 utilisations.
  • Réservoir 50 à 500l 4 personnes, 1 mois à 1 an d’autonomie, 80 à 800 utilisations.
  • Lombric compost 5 à 10 ans 

Si dans votre réservoir vous avez des moucherons commencés par bien recouvrir les matières de litière et si cela persiste introduisez des coléoptères qui sont leur prédateur.

Continue et discontinue ????

  • Le seau en plastique alimentaire  
  • Le seau en Inox  
  • Réservoir simple 
  • Réservoir double  
  • Réservoir enterré   
  • Réservoir multiple   
  • Réservoir a séparation   
  • Réservoir pour urinaire  

Litière 

La litière est une biomasse de cellulose végétale riche en carbone et pauvres en azote qui va permettre d’assécher et neutraliser la percolation et de réduire les odeurs, surtout la réaction enzymatique de l’urine, ce qui évite que l’urine azotée dose ne transforme en urine ammoniacale appelée phénomène d’uréasée (odeur d’ammoniac).

Le rapport carbone azote et le mème que celui du composte 1/3 Azote et 2/3 carbones .

Quelque chiffre 

Il est dit d’utiliser une poignée ou une louche par utilisation ce qui équivaut à 0,3 à 0,5 l de litière.

Une Chasse d’eau de 10l équivalent à 0,0392€

  1. 100 utilisations équivalent à 3,92€ en eau 
  2. 100 utilisations équivalent à 2 à 3€ de litière 

Il est conseillé de faire un mélange de toutes les litières avec un maximum d’un tiers de matière agglomérant (sciure). Les grosses matières vont permettre d’aérer et les poussières de capter l’humidité.

Garder vos matières a l’abri des insectes et de l’humidité 

Les différentes litières 

Essences de bois de feuillue, résineux et fruitier (pin, d’aulne, douglas, chaine, châtaignée, pin maritime, bouleau, sapin, if commun)

  • Broya: branche, branchage, tiges… (broyé)
  • Copeaux 
  • Sciure (en grosse quantité agglomérée et créée de l’anaérobie) 
  • Paille, fibre de coco, balle de lin , foin (litière de fond) 
  • Farine de pépin de raisin: absorbent les liquides 
  • Journaux, carton et papier (coupé) 
  • Feuille d’arbre, aiguille de pin, herbe…  (sec)
  • Cendre (en petite quantité) 
  • Déchets agricoles

Il faudra tout de même penser à éviter d’ajouter des litières avec des traces de produits chimiques (encre, peinture, vernis, colle,…), de la chaux, des essences de bois exotique ou tropical qui auront du mal à se dégrader.

Pour se procurer de la litière rien de plus simple, il suffit d’aller dans la forêt ou jardin et récupérer les différentes litières de sous-bois ou d’aller voir les entreprises qui travaillent avec des matières qui peuvent servir de litière (menuiserie, scierie, bûcheron, agriculteurs, coopérative agricole, magasin de bricolage, animalerie, site spécialisé, site de seconde main le bon coin)….

Productivité 

Nos déjections au jour d’aujourd’hui sont une ressource non négligeable, car elles peuvent créer différentes matières et énergie en quantités importantes. Elles peuvent pallier à différents problèmes économiques, écologique et surtout au niveau de la santé.

On arrive à produire facilement différents engrais liquide ou solide mais aussi des énergies comme le gaz qui peut être ensuite transformé en électricité.

La recherche sur cette ressource n’est pas finie et vient à peine de commencer, mais on peut retrouver des piles à combustible avec de l’urine comme acides, de l’urine comme additif durcisseur dans les mélanges de béton, ou des excréments d’animaux herbivores pour créent une sorte de charbon de cuisson en asséchant les bouse et bien plus encore.

À avoir consommé très rapidement toutes les énergies fossiles aujourd’hui on se retrouve à essayer de créer de l’énergie avec de la merde 

Accélérateur 

Il existe plusieurs accélérateurs, mais il est recommandé de ne pas séparer l’urine des excréments pour en rajouter de l’eau sur le compost et dans l’engrais d’urine.

  • Urine
  • Percolat de lombric
  • Farine de pépin de raisin 
  • Tourbe (a évité) (viens Chili, Ukraine (a coté de l’explosion de l’ancienne centrale nucléaire, merci), mais aussi car cette écosystème est très fragile et mets énormément de temps à se régénérer.

Utilisation

Réglementation européenne des engrais bio

Transformation et réutilisation des matières 

Les matières fécales ou urinent après ou avant transformation, peuvent avoir de nombreuses utilisations.

Engrais

Nos déjections (selles et urine) sont de la biomasse animale riche en azote, phosphore, potassium, calcium, micro-organisme. Lorsque ça décomposition est terminée on obtient de l’humus qui peut fixer 50x son poids en eau est qui servira d’enrichir des sols sableux, argileux, calcaires, stériles, malade…

Avant son amendement sur le sol il est conseillé de le laisser se composter deux ans et ensuite d’attendre au moins 1 mois avant toute récolte. 

La superficie d’amendement (d’excrément et urine) pour une famille de quatre personnes et au minimum de 1000 m².

La composition idéale d’une bonne terre 

1/3 argile, 1/3sable, 1/3 humus

Excrément 

L’or brun aussi appeler caca, merde, selle, fèces… est un déchet important évacué par les êtres vivants, 100 à 200g journaliers pour un être humain. Une fois la fin de son compostage (deux ans) cela devient un excellent humus riche en éléments nutritifs azote, phosphore, potassium (NPK)

Pour son amendement il sera conseillé de l’utiliser en automne et de respecter certaines normes 200 kg/ hectare/ans pour ne pas saturer les sols en complément on peut y rajouter de la cendre, basalte ou lithothamne, pour ensuite recouvrir d’un paillage de  5 à 10cm (paille, BRF, much…) 

Urines 

Or jaune est un liquide biologique qui est dans la plus par du temps stérile, il est rejeté en grande quantité par le corps de 1 à 1,5l par personne et par jour et jusqu’à 40 000l dans une vie. 

Se liquide est riche en nutriments azote, potassium et phosphore (NPK), il est conseillé de l’utiliser d’ensuite ou après 6 mois, car au contact de l’aire l’urine azotée se transforme en urine ammoniacale (nocive), ce que l’on appelle le phénomène d’uréasée (odeur d’ammoniac).

Pour son amendement il sera conseillé de l’utiliser en hiver et de respecter les normes européennes dépendant d’azote et de le diluer de 10 à 20% selon son utilisation et 170l/ hectare/ans pour ne pas saturér les sols et en complément on peut y rajouter de la cendre, basalte ou lithothamne, pour ensuite recouvrir d’un paillage de  5 à 10cm (paille, BRF, much…).

Il n’est pas conseillé de séparer l’urine des excréments, car par la suite il sera nécessaire d’ajouter des accélérateurs dans le compost (urine, percolat de lombric…) et de l’eau dans la dilution de l’urine comment engrais.

Aurin: Engrais à base d’urines concentré.

Comment le composter 

Pour les toilettes sèches il est indispensable d’avoir une zone de compostage de 2 à 3 bacs de 1 m². Pour une famille de 4 personnes avec apport de déchets organiques,.

Le rapport carbone azote et de 1/3 Azote et 2/3 carbones, pour avoir une homogénéité pendant la macération qui durera de deux à trois ans.

Pour son installation placer le dans un endroit aéré, à l’ombre et à l’abri des intempéries sous un grand arbre par exemple, il est important de le placer en contact avec le sol pour qu’il y est un échange avec la pédofaune. 

Le lancement se fait en plaçant une litière de 10cm dans le fond pour éviter l’écoulement de lixiviat, ensuite il suffit de placer les déchets organiques avec le bon rapport azote/carbone, en pensant à toujours recouvrir de litière carbone pour éviter les odeur et rongeur. 

Une fois le premier bac plein placer le dans le second, puis refaire l’opération une fois le premier bac de nouveau rempli placer le dans le troisième. Normalement le deuxième bac devrait être décomposé, mais si cela n’est pas le cas, placer le bac trois dans les deux en bien mélanger les matières.

Après les deux ans de macération, épandre les matières et si besoin ajouté des compléments comme le basalte, lithothamne ou cendre pour ensuite les recouvrir d’un paillage de 10cm.

Il est très important d’utiliser des gants ou de se nettoyer les maints, le matériel et les ustensile après avoir composté les matières. 

Composte de toilette

    Comment tester ça terre (autre dossier Plantes)

    La qualité nutritionnelle des différents substrats (autre dossier Plantes)

    Les besoins fondamentaux pour les plantes (autre dossier Engrais naturel)

    comment se procurer le produit

    Je pense, que le plus intéressant est en corps de le fabriquer par ses propres moyens. On peut le fabriquer de différentes façons avec des planches de récupération, des palettes, bois etc. (voir tuto youtube, google ou autre )

    Quoi faire aux jardins pendant les différentes saisons??? (autre dossier Plantes)

    A lire également

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *