Services

Retrouvez tous les lien d’association et d’organismes français en référence au sujet du site.

Avantage/ inconvénient

Avantage

  • Économie d’énergie
  • Une meilleure qualité de cuisson
  • Facile et peu chère à fabriquer
  • Facile a nettoyé et entretenir
  • Chauffe pas la cuisine
  • Peut servir de glacière
  • Pas de résidus de bruler, une bonne cuisson a chaque coup

Inconvénient

  • Temps de cuisson augmenté
  • Ça prend de la place dans une cuisine
  • Changer le temps de cuisson des recettes

Les bienfaits

Qualité nutritionnelle:

La cuisson douce, basse température, vapeur ou a l’étoffé va permettre de garder les aliments avec leurs saveur, vitamine et minéraux.

Pour la santé le corps va pouvoir absorber plus de vitamine et minéraux, car celui-ci n’on pas été détruite par la haute température. La vitamine commence à se dégrader à partir de 60°c.

Toutefois attention aux bactéries qui peuvent se créer si vous laissez la marmite trop longtemps froide. Repasser un coup de cuisson pour éliminer les bactéries.

Qualité gustative:

Pour les papilles se processus de cuissons va permettre de garder tous les goûts et les saveurs prélever du sol, qui vont être ressenti. La vapeur et emprisonnée dans la marmite du coup tous les éléments nutritifs reste.

La cuisson des légumes coupés en cubes, légumineuses et quelques céréales se fond en 30 minutes environ,. Par contre pour la viande il faudra conpter 1 à 4h, pour les morceaux les moins tendres.

Les produit peuvent être cuisiner sans matière grasse et sans eau pour les légumes gorger d’eau.

Il sera pratique pour les recettes qui prennent du temps d’habitude les ragout, les plats mijotés…, mais aussi pour de grosses quantités.

Faire en sorte que tout les produit soit sous l’eau, pour ça mètre une assiette pour recouvrir.

Pour un gain de temps, tremper les légumineuse et céréale dans l’eau la veille.

Retrouver les tableau des qualités nutritionnelles des différents aliments

Les recettes

Retrouvez toutes nos fiches recettes.

Point histoire 

On trouve les premières traces dans les années 1870 en Norvège d’où son nom, les paysans mettaient leurs marmites dans des caisses remplies de paille.

Dans les années 1900 de nombreux livres et model sont sortis pour parler de ce système de cuisson douce.

En temps de guerre la population utilisait ce système, car en manque ou un prix excessif des matières carbones (bois, charbons, gaz).

La génération de nos grand-mères l’utilisait, jusqu’à ce qu’elle tombe dans l’oubli.

En 2004 elle fait la vedette au salon de l’eau et de l’écologie à Namur.

En 2004 l’association méga watt lance comme objectif de soulagée la surcharge énergétique consacrée à la cuisson des aliments.

Et aujourd’hui elle fait son grand retour pour une question d’économie d’énergie.

En Afrique elle se produit et développe rapidement à cause du prix important des produits de combustion pour la population rurale .

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *